Vecteur Magazine

GOATWHORE

27.07.2022

GOATWHORE News

Nouvel album « Angels Hung From The Arches Of Heaven  » le 7 octobre via Metal Blade Records

https://www.metalblade.com/goatwhore/

Regardez la vidéo de « Born Of Satan’s Flesh « 

A l’aube de sa vingt-cinquième année d’existence en tant que propagateur du métal extrême le plus impitoyable, GOATWHORE revient avec son nouvel album très attendu, Angels Hung From The Arches Of Heaven, dont la sortie est prévue le 7 octobre via Metal Blade Records !

Incontestablement leur album le plus fort et le plus abouti à ce jour en termes de son, de concept et d’exécution, Angels Hung From The Arches Of Heaven émet quarante-sept minutes de la fusion de death, black, thrash et classic metal caractéristique du groupe. Livré avec une intensité à couper le souffle et une soif de sang inavouable, cet album de douze titres fait partie des disques les plus excitants de 2022. « Je décrirais ce disque comme étant très brut, mais la clarté est façonnée au sein du chaos », reflète le vocaliste Louis Ben Falgoust II. « C’est un voyage de tout ce que nous avons fait et quelques nouvelles approches à mesure que nous avançons. Lorsque nous écrivons, nous nous concentrons principalement sur la musique et sur ce que nous aimons en jouer. Nous n’écrivons pas juste pour apaiser les autres. Nous voulons aussi prendre plaisir à la jouer en live, surtout soir après soir sur la route. »

Avec des bêtes féroces comme le maniaque « Born Of Satan’s Flesh », le oldschool, le crossover « Death From Above » avec son refrain guttural, et un titre monolithique qui est aussi obsédant que lourd, Le groupe – Falgoust, le guitariste/chanteur Sammy Duet, le batteur Zack Simmons et le bassiste Robert « TA » Coleman (son premier enregistrement avec le groupe) – couvre une grande partie du terrain sonore tout en conservant l’aura infâme de GOATWHORE. Avec une tonalité générale décrite par Duet comme « sombre et maléfique » avec un sentiment perpétuel de « crainte imminente », le disque permet de s’accrocher à peu de lumière.

Sur le plan lyrique, Falgoust puise dans un large éventail d’influences. « Death From Above » est librement inspiré des « Nachthexen », ou sorcières de la nuit, un groupe de femmes aviateurs soviétiques dans une division de bombardiers déployée en 1942, une période pendant laquelle les femmes étaient en fait interdites de combat. Puis il y a la chanson titre aux multiples facettes, sur laquelle Falgoust s’est aventuré dans une idée de découragement émotionnel dans des textes et des écrits plus anciens, ayant le sentiment que plusieurs de ces écrits manquaient un élément de la nature humaine/émotion. Le titre du disque – comme toutes les sorties du groupe – est à la fois profond et direct. « C’est une base du découragement humain, de l’arc de la vie et de sa relation avec l’abîme personnel de l’émotion et de la pensée accablantes », explique Falgoust. « C’est un mélange d’idées ésotériques et de textes bibliques, ainsi qu’un voyage vers les endroits où certaines personnes ne veulent pas s’aventurer sur les chemins de l’esprit… L’ascension et la chute du moi et la façon dont l’abîme peut être un point tournant pour certains et un passage vers l’oubli pour d’autres. C’est brutal et direct, tout comme d’innombrables aspects de la vie ».

En faisant équipe avec le producteur Jarrett Pritchard (Exhumed, 1349) pour la deuxième fois et en enregistrant principalement au Studio In The Country à Bogalusa, en Louisiane, sous des restrictions liées à la pandémie, GOATWHORE savait qu’ils étaient entre de bonnes mains. Falgoust fait l’éloge de Pritchard comme étant une personne avec qui il est agréable de travailler, tant en studio qu’en concert : « Il a une bonne vision de ce que nous faisons et essayons de présenter. Il vous teste et vous oblige à donner le meilleur de vous-même. Pas dans le mauvais sens du terme, mais il sait ce que chaque personne peut faire avant d’entrer dans le studio, donc il a un niveau d’exigence pour pousser chacun d’entre nous à son propre niveau de performance. »

De plus, le groupe a recruté le célèbre producteur Kurt Ballou (Converge, High On Fire, Gatecreeper, Code Orange) pour mixer le disque, une décision qui renforce vraiment la supériorité auditive de Angels Hung From The Arches Of Heaven. « Kurt a en fait apporté beaucoup à la table », déclare le guitariste Sammy Duet. « Il a donné son avis sur quelques structures de chansons, ce qui était une première pour nous, car nous n’avions jamais eu d’oreille extérieure pour nous donner des idées. Le son du disque parle de lui-même. » Le mastering final a été réalisé par Ted Jensen, ingénieur récompensé par un Grammy Award (Ghost, Gojira, Cult Of Luna).

Le groupe a également investi une plus grande signification dans les composants visuels de l’album en utilisant des sigles créés par Jordan Barlow, collaborateur de longue date. « Nous lui donnons une idée et il se contente de la suivre », explique Falgoust. « Nous avons utilisé des sigils dans le passé avec notre nom et d’autres petits détails, mais nous voulions que cet album soit plus ancré dans ce domaine. Il ajoute un aspect plus profond à notre présentation visuelle. Il crée de l’intérêt et, avec cela, inspire des questions. Nous voulons que l’auditeur se plonge dans ce voyage musical avec nous, à la fois par le son 

Ce nouvel album sortira en CD, en numérique et en LP dans les variantes de couleurs suivantes :

– Smoke vinyl (US exclusive – clear w/ black smoke)
– Bloodshot vinyl (US exclusive – clear w/ red swirl)
– 180g Black vinyl (EU exclusive)
– Silver/Black Marbled vinyl (EU exclusive – limited to 300 copies)
– Blood Red/Black Marbled vinyl (EU exclusive – limited to 300 copies)
– White/Black Marbled vinyl (EU exclusive – limited to 300 copies)

Angels Hung From The Arches Of Heaven Track Listing:
01. Invocation 3
02. Born of Satan’s Flesh
03. The Bestowal of Abomination
04. Angels Hung from the Arches of Heaven
05. Death from Above
06. Ruinous Liturgy
07. Victory Is the Lightning of Destruction
08. Voracious Blood Fixation
09. The Devil’s Warlords
10. Weight of a Soulless Heart
11. Nihil
12. And I Was Delivered from the Wound of Perdition

Photo by Stephanie Cabral

GOATWHORE:
Louis B. Falgoust II – vocals
Sammy Duet – guitars, vocals
Zack Simmons – drums
Robert « TA » Coleman – bass