Vecteur Magazine

EUROPE

                                                                         Salle Pleyel, Paris

                                                                                                                                            14.10.2023

Nous étions le 14 Octobre à la Salle Pleyel pour la TIME CAPSULE TOUR qui célèbre les 40 ans du groupe de Hard-Rock EUROPE

Un report par Cidàlia Païs

pour VECTEUR MAGAZINE

 

La fin de journée se la joue pluvieuse mais cela n'empêche en rien l'effervescence des fans qui attendent 
l'ouverture des portes de la mythique Salle Pleyel.
On parle d'EUROPE, l'emblématique groupe suédois qui, au-delà des attentes, 
nous embarquera dans une véritable TIME CAPSULE TOUR pour célébrer ses 40 ans.
Je me retrouve bien placée, et je remarque la vertigineuse hauteur du plafond et la salle qui se remplit (soirée sold out), 
tout en voyant défiler et s'asseoir autour de moi toutes générations confondues,
des familles au complet, grands-parents, parents, leurs enfants,
(et plus tard je réalise qu'ils connaissent tous les paroles de chaque chanson). A 20h06, les lumières s'éteignent et on aperçoit sur écran géant la diffusion d'une vidéo démarrant un compte à rebours,
serais-je sur les bancs de l'école..
Il faut dire qu'en visionnant ce retour en arrière, la projection est immédiate,
l'euphorie des années 80, leur prestance, le look (ah les brushings..),
et l'impact du Hard Rock et de l'éternel 'The Final Countdown'.. Non, c'est bel et bien l'intro de ce qui va être une véritable pluie de sensations auditives..
Sur l'écran "Europe, The Beginning…" Dans cette vidéo le narrateur raconte les débuts du groupe, la ville où ses membres ont grandi,
comment certains se sont rencontrés.
Les musiciens racontent également comment "Force" - ancien nom du groupe - est devenu "EUROPE",
et comment JOEY TEMPEST à annoncé ce changement au groupe : croyez moi on a beaucoup ri,
car il raconte qu'il les a invités à boire quelques bières pour leur annoncer et "faire digérer" le nouveau nom..
ça a plutôt bien marché !
Le narrateur évoque également l'ambition qu'avait JOEY déjà à l'époque, avec en apartés un tas d'anecdotes. IAN AUGLAND lance véritablement la soirée en faisant vibrer sa batterie,
les lumières s'intensifient derrière le gigantesque drapeau et le tempo est donné avec "On Broken Wings".
Le public se lève immédiatement devant la magnétique voix de JOEY,
on se rappelle que ce titre n'avait pas été joué en live depuis '87 !
Oh le coup de vieux d'un coup.. Et bah même pas !
Ils enflamment le public sur l'instant même, d'une énergie à en faire pâlir plus d'un ! D'un "Bonsoir Paris !!" lancé par JOEY on ne perd pas le fil et "Seven Doors Hotel" retentit déjà.
Lors du refrain, le public l'accompagne à l'unisson et il en sera ainsi jusqu'à l'épuisement de voix de chacun(e)s. Moment fort de la soirée avec le magnifique "Walk the Earth" où les chœurs des fans s'emballent à chaque étage,
mais avec une certaine pudeur car la voix de JOEY est tellement dotée d'émotion qu'on veut l'entendre. Les 5 "frères" comme ils nous le feront comprendre toute la soirée sont en excellente forme,
et on se doit de leur rendre la pareille !
JOEY nous explique que cette tournée est remplie d'émotions fortes
(je risque de le répéter, mais c'est un mot clé de la soirée),
et qu'en préparant la tournée,
l'un des thèmes qui leur tient à cœur ce sont les vibrations des moments passés avec les fans lors des concerts.
Il nous dit que "c'est très chouette d'être là". Au long de la soirée des mots en français sont les plus que bienvenus,
un véritable hôte ! Il nous dit "bienvenue ce soir sur notre cocktail party" et nous met un sourire aux lèvres. JOHN NORUM nous à régalés avec ses jeux de guitare, ses solos,
la basse de JOHN LEVÉN était juste parfaite,
le clavier et piano de MIC MICHAEL ne pouvaient que faire ressortir des titres comme l'éternel 'Carrie' et 'Dreamer',
ce dernier uniquement à la voix et piano. JOEY se pose et discute avec nous,
il se demande où sont passés ses 40 dernières années,
qu'il est heureux de les avoir passées avec les gars et l'honneur que cela représente pour lui.
 Ils ressortent tous avec ce lien qui les unit et qui se renforce avec les années.

1er set
On Broken Wings
Seven Doors Hotel
Rock the Night 
Start from the Dark
Walk the Earth
Hold Your Head Up
Dreamer 
War of Kings
Vasastan
Girl From Lebanon
Carrie
Stormwind 
Après l'entracte, le visionnage de la dernière partie de la vidéo reprend, 
ce qui en ressort le plus c'est le respect, 
l'amitié et l'amour pour la musique ainsi que celui qu'ils se portent mutuellement encore une fois. On reprend le rythme avec "Always the pretenders",
et j'ai eu le sentiment que le deuxième set était encore meilleur que le premier. Après un topissime "Sign of the Times" un moment en acoustique chanté en duo par JOEY et JOHN (Norum),
une touche Bowiesque… que vous dire.. Le public vibre davantage avec les premières notes de "Last look at Eden" très retentissant,
j'entends autour, "c'est leur meilleur titre !". Assis, JOEY demande si on va bien, nous dit que c'est super d'être là,
et nous demande une ovation pour le Staff qui fait un boulot incroyable ! Et là, un de mes morceaux préférés arrive.."Open your Heart "..
Oui, j'ai chanté, j'ai mis mes tripes, stupéfaite j'étais, je me souvenais des paroles ! Un moment de calme, IAN nous fait part, avec une belle dose d'humour, qu'il n'aime pas faire des solos,
mais nous demande si nous en voulons un, et bien sûr que oui !
Et alors là, un solo de batterie accompagné d'une marche impériale,
il avait dit que ça allait être original, et ça n'a pas manqué d'intensité !
-n'oublions pas l'âge de ses grands messieurs- A la fin de "Superstitious" JOEY crie "Amazing !" La salle tremble et résonne comme à une arrivée de course de chevaux,
 on sait que la soirée va prendre fin, mais on ne l'accepte pas.
Quelques instants après, sous une ovation incroyable et une demande de rappel incessante, 
les notes de "Cherokee" font rage,
mais dès les premières notes de "The Final Countdown" le "chaos" prend place..
je me suis demandée si tous les étages de la salle allaient tenir, c'était de la pure folie !!
23h la fin , mais on ne retient que le bonheur et l'adrénaline ! Merci !
2eme set
Always the Pretenders
Ninja
Sign of the Times
Space Oddity 
Last Look at Eden
Open Your Heart 
Memories
More Than Meets the Eye 
Drum solo
Ready or Not 
Superstitious

Rappel 
Cherokee
The Final Countdown

      Je ne peux que remercier le groupe pour leur générosité, Olivier Garnier, Replica Promo, Gérard Drouot Productions,

La Salle Pleyel et leur équipe ! Quel accueil chaleureux ! Même la Sécurité est toujours adorable !